Le Droit et l'Amitié, 29 avril 2019, Jacques Trémolet de Villers

Et si le Droit était le protecteur de l'amitié politique?

Retrouvez le compte-rendu de cette brillante causerie d'un grand avocat, sur l'amitié, fondement des sociétés, et sa stimulation par le Droit.

Dans la conception contemporaine, les droits subjectifs opposent les hommes à leurs frères ; le Droit dit objectif organise l'éternelle bataille pour les richesses existantes. Le Droit, au contraire, doit stimuler l'activité économique, qui est la satisfaction des besoins des uns par les autres, en encourageant celui qui participe au bien commun.

Les institutions doivent être subsidiaires : ne sont-elles pas plus harmonieuses lorsqu'elles sont la cristallisation de l'amitié entre les hommes ? Le Droit protège l'amour conjugal à travers l'institution du mariage, la confiance à travers la réglementation du contrat. En toutes choses, il doit stimuler l'amitié, et organiser la paix, qui est tranquillité de l'ordre juste.





18 vues

Posts récents

Voir tout
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Cercle Fide 2019

Rejoignez-nous !


Nous nous retrouvons un mardi par mois environ, dans le 17e arrondissement de Paris.

Pour nous contacter :

  • Facebook
Nous contacter

Mention légale - Cercle Fide - 70 rue du Château-des-Rentiers 75013 Paris - Directeur de publication : Grégoire Belmont